Vision et mission

La mission de l’ACO est de servir la profession et promouvoir l’excellence en matière de santé orthopédique et de l’appareil locomoteur au sein de la population canadienne. Elle a donc pour but de fournir à la nation d’excellents orthopédistes engagés et de veiller à ce que la population ait accès à des ressources adéquates.

Afin d’y parvenir, l’ACO a pour objectif de favoriser l’accomplissement professionnel, de promouvoir les possibilités de formation auprès des membres et de leur en offrir, de les informer, et de militer pour des normes nationales.

Planification stratégique

Dans le cadre de son 75e anniversaire, en 2020, l’ACO procède à un important examen, dans l’intention d’analyser sa mission et sa vision, de reformuler ses valeurs fondamentales et objectifs, ainsi que de prioriser le soutien pour les changements et projets à venir. On a récemment invité tous les membres de l’ACO à répondre à un très court sondage afin d’obtenir leur rétroaction, qui sera fort utile au conseil d’administration et au comité directeur dans ce processus. Vos suggestions guideront nos discussions, et nous vous incitons à participer au sondage. De plus, un groupe représentatif de la diversité des membres de l’ACO prendra part à une retraite de deux jours organisée par la direction et le personnel de l’ACO en début d’année. On communiquera bientôt de plus amples renseignements sur ce processus.

Plan stratégique en matière de diversité des sexes – Novembre 2019

Au Canada, parmi les spécialités chirurgicales, c’est en orthopédie qu’on trouve la plus faible proportion de chirurgiennes. En 1968, on comptait à peine 0,9 % de femmes orthopédistes actives; en 2018, ce taux était de 11,2 %. Comme au moins la moitié des diplômés des écoles de médecine sont des femmes, cette proportion reste bien en deçà du nombre de femmes qui devraient choisir l’orthopédie. On a cerné de nombreux obstacles expliquant la difficulté à attirer des femmes en orthopédie, ainsi qu’à la nomination de femmes à des postes de leadership. Le biais implicite affecte négativement tous les aspects de la carrière des femmes en orthopédie, et joue un rôle dans la difficulté à attirer des femmes en orthopédie, l’optimisation du développement de carrière chez les femmes, la disparité salariale selon le sexe et le manque de possibilités de leadership.

Afin de surmonter cette difficulté, l’ACO a besoin d’un plan exhaustif et cohésif en vue d’éliminer les disparités systémiques fondées sur le sexe qui persistent au sein de la profession. L’ACO comprend la force inhérente à la diversité et cherche à promouvoir une culture d’équité, et non d’égalité, où tous et toutes bénéficient d’un accès impartial aux mêmes possibilités. Le Plan stratégique en matière de diversité des sexes de l’ACO fournit des stratégies clés et des mesures pratiques de promotion de l’équité entre les sexes au sein de la communauté orthopédique canadienne de sorte à maximiser le talent, la compétence et la diversité au sein de la spécialité.

(version française disponible sur demande).